Druss la légende – David Gemmell

Couverture - Druss la légendeSynopsis

Son nom est Druss. Garçon violent et maladroit, il vit dans un petit village de paysans situé au pied des montagnes du pays drenaï. Bûcheron hargneux le jour, époux tendre le soir, il mène une existence paisible au milieu des bois. Jusqu’au jour où une troupe de mercenaires envahit le village pour tuer tous les hommes et capturer toutes les femmes. Druss, alors dans la forêt, arrive trop tard sur les lieux du massacre. Le village est détruit, son père gît dans une mare de sang. Et Rowena, sa femme, a disparu… S’armant de Snaga, une hache ayant appartenu à son grand-père, il part à la poursuite des ravisseurs. Déterminé à retrouver son épouse, rien ne devra se mettre en travers de son chemin. Mais la route sera longue pour ce jeune homme inexpérimenté. Car sa quête le mènera jusqu’au bout du monde. Il deviendra lutteur et mercenaire, il fera tomber des royaumes, il en élèvera d’autres, il combattra bêtes, hommes et démons. Car il est Druss, et voici sa légende…

 

Mais de quoi ça parle ?

Imaginez une communauté villageoise menant une vie paisible dans les montagnes : les oiseaux chantent, les femmes lavent le linge dans le ruisseau pendant que les hommes coupent les arbres, leurs muscles saillants baignés de soleil. Zoommez un peu sur ce groupe, là voilà, parfait, et vous y apercevrez un (très) grand, et (très) musclé jeune homme. Vous venez de faire connaissance avec notre héros : Druss. Ce dernier est rapidement dépeint comme quelqu’un de colérique, très à cheval sur ce qui est la bravoure, mais en même temps pas très doué avec les mots, ni pour se faire des amis. Et sous cette carapace se cache un coeur qui bat (sisi) pour une jeune et belle femme du nom de Rawena.

Tout allait pour le mieux jusqu’à ce qu’une bande de brigands ait la mauvaise idée de faire une razzia sur le village et d’enlever par la même occasion sa dulcinée. Et c’est ainsi que notre bûcheron commence sa vie de héros. Armé d’une hache démoniaque, la très connue Snaga, il décide de partir à leur recherche, quitte à couper quelques têtes. Et il va vite y prendre goût !

Et concrètement, niveau lecture, ça donne quoi ?

En gros ? Druss La Légende, c’est une écriture fluide, concise prenante et vraiment tripante. N’attendez pas des pages et des pages de descriptions, Gemmell préfère rentrer dans le vif du sujet, sans s’encombrer de fioritures. C’est plutôt une ambiance bestiale, cruelle, sanglante, très masculine et aussi très primaire. Un héros qui n’en est pas un, complètement asocial, antipathique et fermé. (Je crois avoir fait le tour de ses qualités).

Ajoutez à cela des batailles prodigieuses, des exploits par dizaines, toute une myriade de personnage secondaires, remuez … et vous avez un livre qui se dévore d’une traite !

Et en conclusion ?

Un des meilleurs Gemmell selon moi, même si tout le monde ne partage pas le même avis. J’ai dévoré ce livre en l’espace de 2 jours (il fait pourtant 500 pages), et suis devenu fan de Gemmell depuis !

8/10

Publicités